50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

Le milieu de SNG : le jeu commence maintenant

Posté le 23 septembre par Charles dans Stratégie

Maintenant que vous voilà arrivés à des niveaux de jeu où les blinds commencent à être conséquentes, votre stratégie se doit de changer. Contrairement au début de partie où la prise de risques est à prohiber, en milieu de SNG c'est la mise en retrait qu'il faut oublier. Ceux d'entre-vous qui aiment l'action et qui se sont sentis frustrés en début de partie, c'est le moment de vous réveillez car le jeu commence maintenant.


Si tout s'est passé normalement, vous en êtes maintenant aux blinds 50 et 100, vous avez entre 1200 (si vous n'avez pas eu de jeu) et 3000 (si vous avez eu quelques mains) et il reste 6 ou 7 joueurs encore en course.


A partir de maintenant, élargissez votre range de mains

Du fait du nombre plus restreint de joueurs à la table et que chaque tour de jeu coûte plus cher, votre sélection de mains de départ se doit d'être plus large. Ici, plus question de jeter AQ. Vous pouvez même commencer à ajouter progressivement d'autres mains telles que : A8+ suited ; A10+ offsuited ; K10+ suited ; KJ+ offsuited ; QJ suited et PP8+.


Comment jouer ?

Soyez agréssif : Dorénavant, limper n'est plus une option viable. Essayez autant que possible d'exclure toute passivité de votre jeu. Si selon vous une main n'est pas assez forte pour entrer en relançant ou en sur-relançant, alors jetez-là.

Cette règle vaut également pour les petites paires. Chercher les brelans pour pas cher n'est plus possible non plus, car rien que le fait d'entrer en jeu vous coûte déjà pas mal de jetons. Gardez-les au chaud, ils peuvent faire la différence.


Punissez la passivité Ce qui vaut pour vous est aussi valable pour vos adversaires. De ce fait, s'ils font l'erreur d'entrer dans des coups en limpant, punissez-les en relançant. Ce sont des joueurs qui manifestement sont faibles et qui ne connaissent pas la stratégie gagnante en SNG. A la longue, ce seront des jetons facilement gagnés donc ne vous en privez pas.

Cette règle vaut aussi pour les joueurs qui limpent vos blinds au lieux de les attaquer. Ils vous donnent l'occasion de défendre votre blind et de leur prendre des jetons et ce, à moindre coût. Je ne saurais trop vous conseiller de profiter d'un tel cadeau.


Se maintenir en volant les blinds

Si vous n'avez pas eu de jeu durant la première partie du SNG, rien ne dit que vous en aurez beaucoup plus par la suite. A trop attendre, votre tapis sentira l'usure des blinds et vous vous retrouverez rapidement avec trop peu de jetons pour être encore en course. Il va donc falloir faire quelque-chose pour maintenir votre tapis à un niveau suffisamment compétitif en attendant de gros jeux. C'est là que le vol de blinds intervient.


Si vous avez suivi nos conseils dans le précédent article, vous avez dû observer vos adversaires et noter leurs tendances de jeu (large, sérré, agréssif, passif, frileux...). C'est le moment de vous servir de ces notes pour trouver la victime idéale susceptible de vous donner ses blinds.

Vos cibles de prédilection seront les joueurs ayant un tapis moyen (environ 12 big blinds) et qui joueront très serré. Leur tapis, ni gros ni faible, et leur tendance à ne vouloir jouer qu'avec de grosses mains, les freineront dans leur envie de se défendre. Essayez d'éviter soigneusement les shortstacks qui cherchent toutes les occasions pour doubler et qui se défendront trop souvent en engageant tous leurs jetons afin de revenir dans la partie.

Les meneurs en jetons (les chipleaders) sont également à éviter. Du fait de leur avance, ils se laisseraient peut-être faire une ou deux fois dans le doute que vous ayez une grosse main mais, si vous commencez à les chatouiller de trop près, ils vont avoir envie de défendre leur statut de leader et ils pourront le faire avec une arme que vous n'avez pas, les jetons. En conséquence, évitez-les. Pensez que contre-eux, un mauvais coup pris et c'est la fin.


Attention encore à certaines choses

Si à partir de maintenant il faut jouer, il ne faut pas non-plus faire n'importe quoi. Tout d'abord ne surévaluez pas et ne sur-jouez pas vos As accompagnés d'un kicker faible. Ce sont des mains facilement dominées et jamais réellement dominantes. J'ai bien dis "jamais". Ces mains vous mèneront à votre perte, au plus grand plaisir de vos adversaires.

Ensuite, les blinds sont effectivement plus grosses mais rien ne presse encore. Evitez de jouer des coups à tapis sur des 50/50 puisque vous pouvez attendre de trouver une situation plus favorable.


En appliquant ces conseils qui préconisent à la fois de l'agressivité et de la prudence, vous devriez arriver à atteindre la bulle régulièrement et dans des conditions optimales. Vous serez donc en mesure de rentabiliser votre mise de départ ou, tout du moins, vous pourrez lutter pour et c'est ce que nous verrons dans notre prochain article.

Bonne chance à tous.

Par aioros62