50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

Les mains de départs au Poker

Posté le 23 septembre par Charles dans Apprendre

Une des premières choses à connaître quand on se lance dans le poker est la valeur des mains de départ. Il est important de savoir que plus une main est forte préflop, plus elle aura de chances de l’être à l’abattage.

Certaines mains ont une puissance propre suffisante et n’ont généralement pas besoin d’améliorer pour remporter le coup, d’autres par contre sont des mains à potentiel et auront besoin de plusieurs conditions réunies pour devenir rentables. D’autres enfin sont des mains faibles qui par leur nature même seront des mains qui vous feront perdre de l’argent sur le long terme si vous les jouez.
Même si la valeur réelle des cartes privatives que l’ont reçoit n’est qu’un des multiples facteurs à prendre en compte quand on joue un coup, il est essentiel, a fortiori quand on débute, de bien connaître la nature de ces mains ainsi que leurs spécificités.


- AA -

C’est la meilleure du poker. Avec AA, vous avez à peu près 85% de chance de remporter le coup contre une main quelconque et ce pourcentage dépasse les 90% lorsque vous jouerez contre une main du type Ax. Cette main se joue bien à condition de la protéger un minimum. Contre 3 joueurs, votre chance de remporter le coup passe à 65% environ et chute à 55% contre 4 joueurs. Il est donc primordial de relancer avec cette main, ou de sur-relancer un joueur ayant déjà relancé avant vous, afin de réduire le nombre d’adversaire au maximum. Dans un coup à 2 ou 3 joueurs, vous serez toujours devant sur la plupart des flops et devrez donc continuer à miser pour protéger votre main et faire grossir le pot.

- KK -

La paire de rois est une main redoutable. Comme pour la paire d’as, vous devrez relancer ou sur-relancer préflop pour réduire le nombre d’adversaires. Seuls les flops contenant un as seront à même de vous inquiéter (mis à part les flops extrêmement connectés ou monocolores comme pour la paire d’as). Jouez-la agressivement pré et post-flop.

- AK -

AK est la meilleure main du NLHE qui ne soit pas une paire. Elle doit être jouée agressivement préflop et supporte bien un continuation bet au flop. Les as et les rois étant les cartes que les gens ont le plus tendance à jouer, vous vous retrouverez souvent dans une situation où vous dominerez votre adversaire, c’est-à-dire où vous aurez une carte en commun mais où votre seconde carte sera supérieure à celle de votre adversaire. Lorsque vous trouverez une paire au flop, vous serez tout de suite en situation de TPTK (top pair top kicker), situation plus que confortable à ce moment du coup, et vous aurez une bonne occasion de remporter un gros pot, votre adversaire ayant lui aussi la top pair mais avec un kicker plus faible.

- QQ -

Tout comme les rois, la paire de dames est une main très forte. Vous devrez la jouer de façon agressive pré et post-flop. Méfiez vous cependant des flop avec un A ou un K, ces cartes étant celles que vos adversaires seront le plus susceptibles d’avoir en main.


- TT & JJ -

Ces mains sont assez difficiles à jouer. JJ étant l’une des mains les plus détestées par l’ensemble des joueurs. En effet, avec ces mains, vous aurez tendance à remporter des petits pots ou à en perdre des gros. Jouez-les de façon agressive préflop afin de réduire le nombre de vos adversaires, a fortiori en SNG (Sit and Go). Dans les premiers niveaux des tournois multitables, vous pourrez tout à fait les jouer passivement préflop en essayant de voir un flop à bas prix, dans le but unique de toucher un brelan.


- Les paires moyennes et faibles (22-99) -

La plupart du temps, la meilleure façon de jouer ces mains consiste à seulement caller la big blind (ou une relance adverse) préflop afin de toucher un brelan. Essayez de privilégier les pots avec beaucoup de limpers (joueurs ayant seulement callé la big blind) préflop pour jouer ce type de mains. Avoir 33 sur un flop AQ3 vous permettra souvent de remporter un très gros pot et les autres joueurs de la table ne vous mettront jamais sur une main si forte. Pour vos plus grosses paires moyennes (77-99), vous pourrez cependant les jouer plus agressivement, notamment dans les phases avancées d’un SNG.


- Les as mal accompagnés (A2-AJ) -

A part AQ, tous les autres as peuvent être considérés comme étant « mal accompagnés ». Jouer ces mains risque de vous coûter très cher en tournoi fullring (à table pleine). Sur un flop AJ9 et avec A3 en main, vous ne remporterez quasiment jamais un gros pot. A l’inverse, vous risquerez d’en perdre un gros les fois ou votre adversaire aura AK, AQ, AJ, AT, A9, A8, A7, ou A6 en main. A part dans certaines conditions (shorthanded, petit tapis, bonne position, SNG, etc…), vous devriez éviter de jouer ces mains-là.

- Les broadways (KQ, KJ, KT, QJ, QT, JT) -

Comme pour les as mal accompagnés, ces mains ne vous feront gagner un gros pot que dans de très rares cas. A l’inverse, vous serez souvent amené à en perdre de très gros lorsque votre adversaire disposera d’un meilleur kicker que vous. Avec ces mains-là, essayez d’attendre de toucher au moins 2 paires, une suite ou un gros tirage avant d’engager beaucoup de jetons.


- Les suited connectors (56s, 67s, 78s, 89s, 9Ts) -

Ces mains sont beaucoup plus puissantes qu’elles en ont l’air. Contrairement aux Ax mal accompagnés et aux broadways, vous ne perdrez presque jamais de gros pots avec ces mains-là. Vous jouerez ces mains uniquement pour toucher un très gros flop et non pas simplement une paire. Beaucoup d’entre eux vous offriront des tirages énormes (quinte, flush ou les deux), parfois une double paire. Comme pour les paires moyennes et les petites paires, essayez de privilégier les pots avec beaucoup de limpers préflop pour jouer ce type de mains.


Voici quelques notions de base concernant les mains de départ qui devraient vous permettre de débuter au poker sans prendre trop de risques. Essayez de jouer uniquement ces mains-là sans trop vous éloigner de cette ligne de conduite. Quand vous aurez acquis une certaine expérience, vous pourrez élargir votre range (panel) de mains de départ et développer un jeu plus large et aggressif.

Pour un classification plus précise et pour connaître les ajustements à adopter en fonction des mains de départ, je vous invite à consulter l'article "Sélection des mains préflop en hold'em".