50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

Les différents types de jeux au Poker

Posté le 23 septembre par Charles dans Apprendre

Le poker peut se jouer selon trois principaux types de jeu, aussi bien en live que sur Internet : en cash game, en tournoi multitables ou en tournoi « Sit and Go ». Les caractéristiques de ces différentes types, et les façons de les appréhender, sont extrêmement différentes. Il est donc important de bien les connaître et de se fixer des objectifs avant de se lancer.


Le Poker de Cash Game

Littéralement, cash game veut dire « partie d’argent ». Il s‘agit d’une table unique où les joueurs peuvent s’asseoir et quitter la partie quand ils le veulent. Chaque joueur rejoint une table avec un certain montant devant lui et chaque jeton dont il dispose possède une valeur réelle en argent. Ensuite, la partie se déroule de façon classique, avec des blinds qui tournent régulièrement, sans jamais augmenter. Quand un joueur perd tous ses jetons, il a le choix de quitter la partie ou, au contraire, de reprendre des jetons à la caisse (on dit qu’il « recave »), du montant qu’il souhaite, pour continuer.


Les parties de cash game sont souvent désignées par la valeur des blinds. On dit, par exemple, qu’on joue régulièrement en 0.25/0.50$ (tables sur lesquelles les parties se jouent avec des blinds de 25 et de 50 centimes de dollars réels). Il peut arriver aussi qu’on utilise le montant de la cave maximale pour désigner une partie. Dans ce cas, on dit qu’on joue régulièrement en NL50 (tables sur lesquelles les parties se jouent avec une cave maximale de 50$ réels).


La partie n’a pas de limite, ni temporelle, ni financière. Un joueur est libre de jouer quelques minutes ou, à l’inverse, plusieurs heures d’affilée. Il peut décider d’investir peu d’argent et d’arrêter après avoir tout perdu. A l’inverse, il peut recaver autant de fois qu’il veut et ainsi investir beaucoup d’argent. Cette absence de limite et le fait que les blinds n’augmentent pas, font que chaque coup est indépendant. Personne n’est réellement « éliminé » en cash game et la réserve de jetons disponibles est théoriquement infinie. Il est donc possible d’aborder chaque main comme s’il s’agissait de la seule et unique main que l’on allait jouer.


Le cash game est un peu le poker « à l’état pur ». Ses caractéristiques en font une des versions les plus créatives. Etre un bon joueur de cash game n’est pas simple et il n’est pas rare de perdre de nombreuses caves dans des périodes particulièrement malchanceuses. On dit que le cash game dispose d’une variance assez forte (grosse différence entre les périodes de gains importantes et les périodes de pertes importantes). Ce type de poker est donc à éviter lorsqu’on débute et qu’on dispose d’une bankroll modeste. Faire ses armes en cash game peut coûter cher, il est donc préférable d’avoir un peu d’expérience et une bankroll décente avant de s’y lancer.


Les tournois multitables au Poker

Le concept de tournoi au poker n’est pas très compiqué : plusieurs joueurs payent un droit d’entrer (buy-in). Une partie de ce buy-in va au pot commun (prizepool) et une autre, beaucoup plus faible, va directement au site Internet (ou au casino) qui organise l’événement. Les joueurs obtiennent ainsi le droit de participer au tournoi avec un même montant initial de jetons. Les jetons dont ils disposent n’ont aucune valeur réelle, le but étant d’éviter de perdre l’intégralité de son tapis au risque d’être éliminé du tournoi et de remporter l'intégralité des jetons présents. Les joueurs perdent donc les uns après les autres, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un seul joueur, vainqueur de l’épreuve. Les meilleurs joueurs (généralement 10% des inscrits) se partagent le prizepool, selon une répartition établie avant le tournoi et favorisant les plus hautes positions du classement final. Afin de favoriser l’action, les blinds augmentent régulièrement au cours du tournoi. Un joueur qui déciderait de ne jouer que quand il a AA en main, finirait par perdre l’intégralité de son tapis à cause des blinds. Le fait de devoir monter beaucoup de jetons pour aller loin et de disposer par moment de tapis profonds, fait des multitables une version du poker qui laisse, elle aussi, beaucoup de place à la créativité. Il est donc préférable d’avoir un peu d’expérience avant de se focaliser sur ce type de poker.


L’avantage des tournois multitables est que les joueurs ne peuvent pas perdre plus que le montant du buy-in. Les joueurs débutants peuvent ainsi jouer plusieurs heures sans jamais risquer de perdre plus que le montant initialement investi, avec en plus, la possibilité de remporter beaucoup en allant loin dans le tournoi. Cependant, le fait que seuls 10% des joueurs soient payés, fait que les tournois multitables disposent eux aussi d’une variance assez forte. Il est possible de perdre de nombreux buy-ins avant d’atteindre les places payées, sans aucune assurance de gagner assez pour rembourser ses pertes. Comme pour le cash game, les tournois multitables sont donc à éviter pour les joueurs débutants ne disposant que d’une bankroll réduite, le risque de tout perdre étant un peu trop important.


Les tournois « Sit and Go » (SNG) au Poker

Les SNG sont, comme leur nom l’indique, des tournois qui démarrent dès lors que le nombre d’inscrits prévus est atteint. Généralement à table unique, les SNG peuvent se jouer à 10, 9, 6, 5 ou 2 joueurs par table, les plus répandus étant les SNG fullring (table pleine, donc composée de 9 ou 10 joueurs). Le SNG se déroule ensuite comme un tournoi classique, avec augmentation des blinds et éliminations progressives des joueurs. La différence principale avec les tournois mutitables étant que le nombre de joueurs est réduit et que la répartition du prizepool se fait généralement entre 33% des inscrits. Il y a donc moins à gagner dans un SNG, mais on gagne plus souvent. Cette particularité fait des SNG le type de poker le plus accessible lorsqu’on débute et qu’on ne dispose pas d’une bankroll très importante. On dit que les SNG ont une variance faible (fréquence de gains élevée, gains faibles, pertes faibles), ce qui est idéal pour jouer sans prendre trop de risques. Nous développerons ça dans un article dédié, mais les SNG constituent certainement la meilleure façon de monter une bankroll lorsqu’on débute, tout en se familiarisant avec les subtilités de ce jeu.

Par 24Cooper24