50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

Sécurité en ligne : PokerStars a subi plusieurs attaques DDoS la semaine dernière

Posté le 22 août par Charles dans Actualité

La semaine dernière ne fut pas de tout repos pour PokerStars, qui a subi plusieurs attaques perpétrées par des cyber-terroristes. En effet, une vague d’attaques DDoS (Distributed Denial of Service) a fortement pénalisé le fonctionnement du site du géant international du digi-poker, mais pas uniquement. Décryptage.

PokerStars : une attaque globale DDoS qui nuit aux tournois

Tandis qu’America’s Card Room avait déjà été attaqué le dimanche 05 août, voilà que tout au long de la semaine dernière PokerStars a subi des attaques répétées venant nuire à ses services. En effet, des pirates informatiques ont lancé des offensives DDoS afin de neutraliser les ressources réseaux de l’opérateur, ce qui bloqua un nombre conséquent de joueurs, alors en pleins tournois.

En effet, les hackers ont généré une multitude de fausses tentatives de connexion, ce qui poussa le système à atteindre sa masse critique avant de saturer complètement. Cela provoqua le blocage des requêtes légitimes des clients, alors incapables de se connecter. Le 12 août, PokerStars fut alerté du problème par ses développeurs mais eut bien du mal à contenir l’assaut. En effet, l’intégralité du réseau .com fut affecté et l’opérateur n’eut d’autre choix que d’annuler certains de ses tournois phares. Ainsi, le mythique Sunday Million fut interrompu in extremis. À noter que sur les marchés régulés tels que l’Italie, la France et l’Inde, les serveurs de PokerStars furent eux aussi touchés. Il est donc probable que vous ayez vous aussi subi des désagréments.

Des joueurs frustrés qui se sentent menacés pour la plupart

Tandis que la plupart des joueurs étaient dans l’incapacité de se reconnecter et de continuer leurs parties dans les différents tournois proposés par PokerStars, en Belgique, en Roumanie et en République Tchèque, il semblerait même que certains utilisateurs avaient toujours accès aux tables et pouvaient voler les blindes des joueurs déconnectés. Cette situation a perduré pendant au moins 40 minutes et PokerStars, noyé sous les requêtes, a pris la décision d’annuler lesdits tournois, tout en payant les joueurs, y compris ceux qui ont tiré profit de la situation pour tricher.

Cette décision, qui est en adéquation avec la politique d’annulation du programme de PokerStars, n’a bien sûr pas été favorablement accueillie par les joueurs éliminés ou lésés. PokerStars a donc décidé de les dédommager en leur remboursant le montant qu’ils avaient mis en jeu jusqu’à ce qu’ils soient déconnectés. Un geste commercial qui est le bienvenue, mais qui ne rassure pas quant à la capacité de l’opérateur à prévenir ou à combattre une éventuelle nouvelle menace de cyber-terrorisme. Il est certain que PokerStars va devoir mettre les bouchées doubles pour renforcer son site et rassurer sa communauté de joueurs de digipoker.