50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

PokerStars : le PCA fait ses adieux après 16 années de bons et loyaux services

Posté le 16 septembre par Charles dans Actualité

Le PokerStars Caribbean Adventure (PCA), un tournoi unique à PokerStars, existe depuis 2004. Ou du moins, existait. Car en effet, l’événement phare de la grille « Live » de PokerStars depuis le début des années 2000 n’aura pas droit à une nouvelle édition en 2020. Il faut dire que depuis l’introduction du PokerStars Players Championship (PSPC), le PCA a définitivement perdu de sa superbe, au point de beaucoup moins attirer que par le passé.

Le PCA tire sa révérence, mais tout le monde s’en doutait déjà !

Dans une interview accordée au média PocketFive, le Directeur Marketing de PokerStars, Eric Hollreiser, explique avec regret le choix de tirer un trait sur le PokerStars Caribbean Adventure : « Après quinze années de succès, nous devons admettre que le PCA a perdu de son aura. Les joueurs critiquant le choix de l’emplacement de ce tournoi sont de plus en plus nombreux… C’est pourquoi nous ne retournerons pas à Paradise Island en 2020… ».

Rappelons que le PCA avait fait ses grands débuts sous la bannière du World Poker Tour en 2004, l’occasion pour les participants de jouer au poker « Live » tout en prenant part à une croisière en bonne et due forme. L’incontournable Gus Hansen avait pris le meilleur sur ses 220 adversaires, encaissant dans la foulée 4 558 780 dollars US, le buy-in du tournoi étant alors fixé à 7 500 dollars US. Par la suite, le PCA s’est longtemps déroulé à l’Atlantis Resort, à Paradise Island, avant d’être intégré au circuit European Poker Tour et son traditionnel buy-in de 10 300 dollars US. Rebaptisé PokerStars Championship Bahamas en 2017 afin de redonner un coup de fouet à l’événement, le PCA n’a plus enregistré de records d’affluence depuis belle lurette.

Pourquoi le PCA n’attire-t-il plus les joueurs ?

S’il y a une raison pour laquelle le PCA est à ce point boudé des joueurs, c’est parce que le séjour à l’Atlantic Resort, aux Bahamas, est particulièrement onéreux. En outre, le PCA souffre d’une sérieuse concurrence depuis plusieurs années, ce qui explique en partie son manque d’attractivité. C’est pour dire, rien qu’en 2015, l’affluence du PCA est tombée à 816 participants… Et bien que PokerStars ait tenté de changer la donne en divisant de moitié le montant du buy-in à 5 300 dollars US, cette réduction historique n’eut pas l’effet escompté l’année de son entrée en vigueur avec seulement 900 joueurs inscrits.

En outre, il faut ajouter à tout cela que le passage sur les Bahamas du cyclone Dorian a probablement ruiné tout espoir de voir le PCA refaire surface. En effet, les dégâts causés par l’ouragan semblent irrémédiables. PokerStars dit donc définitivement adieu à son festival se déroulant sous le soleil des tropiques, et c’est bien dommage.