50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

PokerStars : l’ex-PDG se rend au FBI dans le cadre de l’affaire Black Friday

Posté le 03 février par Charles dans Actualité

Le fondateur de PokerStars, Isai Scheinberg, s’est rendu au FBI il y a une quinzaine de jours dans le cadre de l’affaire Black Friday. En effet, pas moins de quatorze ans après l’entrée en vigueur de l'Unlawful Internet Gaming Enforcement Act (UIGEA), texte de loi adopté durant la présidence de George W. Bush — lequel a conduit à la chute de l’homme d’affaires israélo-canadien en 2011 —, ce dernier a bel et bien fini par abdiquer. C’est donc la fin d’un long feuilleton qui aura marqué la planète poker !

Scheinberg, accusé de fraude et de blanchiment d’argent, se rend !

Le septuagénaire Isa Scheinberg a été accusé de fraude et de blanchiment d’argent suite à l’affaire qui secoua l’univers du poker en 2011, celle du Black Friday. Avec le recul, l’ex-PDG de PokerStars n’a en réalité commis qu’un seul crime : exploiter le site de poker en ligne numéro un de la planète sur le sol américain en dépit de textes de loi ne l’autorisant pas explicitement.

Tandis que les collaborateurs d’Isa Scheinberg avaient bel et bien été jugés sur le sol américain, le grand patron de PokerStars, lui, avait opté pour une approche plus maligne : confier la direction de PokerStars à son fils, Mark Scheinberg — qui, par la suite, a vendu l’entité au groupe Amaya Gaming —, et s’en aller loin des États-Unis sans ne jamais y remettre les pieds. Malheureusement pour lui, tandis qu’il séjournait en Suisse, les autorités américaines ont émis une demande d’extradition au gouvernement helvète. Après s’y être une première fois opposé, Isa Scheinberg a donc accepté de prendre un vol express en direction de New York. À son arrivée sur la piste d’atterrissage, c’est tout un comité d’agents fédéraux qui l’attendaient, impassibles.

Procès Black Friday : Isa Scheinberg a plaidé non-coupable devant le juge

L’on notera que le jour-même de son arrivée aux États-Unis, le businessman a été présenté à un premier juge qui fut enclin à le remettre en liberté contre le paiement d’une caution d’un million de dollars, ainsi que la restitution de ses passeports internationaux. Selon le procureur fédéral en charge de l’affaire, Mme Olga Zverovich, les pourparlers entre la justice américaine et l’accusé ont été entamés bien avant le retour de l’ex-PDG de PokerStars aux USA.

En outre, Isa Scheinberg aurait plaidé non-coupable. Dorénavant, ce dernier va très certainement chercher à préparer sa défense en s’adjugeant les services d’hommes de loi reconnus pour une deuxième parution qui aura lieu dans les semaines à venir. Il est tout de même bien dommage d’en être arrivé là… En attendant la fin définitive de l’affaire Black Friday, bon jeu sur PokerStars !