Poker en ligne : ralentissement du trafic après une explosion au mois de mars 2020

Posté le 27 avril par Charles dans Actualité

Après un mois de mars 2020 véritablement historique pour l’industrie du poker en ligne en termes de trafic, tout porte à croire que la courbe commence à revenir à la normale. Effectivement, tandis que la pandémie de coronavirus et le confinement qui en résulte ont provoqué une explosion des affluences moyennes dans le secteur, les mesures post-Covid-19 tendent à créer l’effet inverse.

Poker en ligne : le déconfinement approche, et cela se ressent dans le trafic moyen

Cela faisait des années que le trafic des salles de poker en ligne était en baisse partout dans le monde… Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que le confinement causé par la pandémie de coronavirus aura soudainement donné des ailes à l’industrie du plus célèbre des jeux de cartes sur internet. En effet, le trafic des poker rooms a littéralement explosé le mois dernier, les joueurs récréatifs ayant décidé de s’orienter vers le poker en ligne pour tuer l’ennui. Sauf que toutes les bonnes choses ont une fin…

Tandis qu’en France pas moins de 500 000 comptes actifs ont été enregistrés au mois de mars 2020 et qu’en Italie le trafic a explosé avec une hausse de la fréquentation moyenne de 240 %, le déclin semble déjà avoir été amorcé. De toute évidence, selon les bases de données de Game Intel et de Poker Industry Pro, que cela soit aux États-Unis ou en Europe, l’affluence est désormais sérieusement en train de se tasser.

Mesures de déconfinement : ralentissement des marchés du poker online

Les dernières statistiques en date montrent qu’après quatre semaines de forte croissance les différents marchés du poker en ligne subissent un contrecoup. Il semblerait en effet que les mesures de déconfinement désormais prônées par les gouvernements — y compris celles qui ne sont que partielles —, tendent à éloigner les joueurs de poker des écrans. Ainsi, en France, à l’approche du 11 mai, l’affluence devrait nettement chuter, et ce en dépit de l’apport des joueurs espagnols et portugais.

Rappelons que c’est le spécialiste du poker en ligne Winamax qui a bénéficié de la plus grosse hausse de fréquentation dans l’Hexagone. Le trafic de la poker room partenaire des World Series of Poker a en effet triplé pour atteindre un record historique de 4 500 joueurs connectés simultanément en cash-game. En outre, toujours en France, le confinement a aussi été favorable aux affaires de PokerStars, qui a attiré une moyenne de 3 000 joueurs en cash-game lors des sept premiers jours suivant le début du confinement. L’on notera enfin que les tendances affichées s’appliquent à l’ensemble des marchés segmentés d’Europe et d’ailleurs, avec un pic qui se sera étendu sur quatre semaines.