50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

Poker : Doyle Brunson tire sa révérence à l’âge de 84 ans

Posté le 20 juin par Charles dans Actualité

Interviewé par Poker Central, le vétéran Doyle Brunson, âgé de 84 ans, a fait part de son envie de mettre fin à sa carrière dès la fin de l’été. Le Texan, qui avait fait de courtes apparitions aux WSOP en 2017 mais qui est toujours resté actif en cash games sera-t-il capable de quitter la scène internationale du poker avec un dernier coup d’éclat ? Rien n’est moins sûr…

Soixante ans de bons et loyaux services !

C’est officiel, après soixante-deux ans consacrés au poker, le doyen Doyle Brunson a décidé de prendre sa retraite d’ici la fin de l’été. Si le vétéran estime qu’il n’a jamais perdu la flamme, il compte surtout se retirer du circuit pour prendre soin de celle qu’il aime : « Ma femme n’est pas très en forme. Je vais rester à ses côtés pour le reste de sa vie, ou de la mienne. Il est temps que je tourne la page poker. Même si j’ai l’occasion de faire des apparitions, je ne le ferai pas. Les moments qui arrivent, ce sont les derniers que ma femme et moi allons partager ensemble. Et chaque journée passée loin d’elle crée en moi un sentiment de culpabilité ».

Détenteur de dix bracelets WSOP, Doyle Brunson veut donc rester aux côtés de son épouse. Et cette seule raison mérite le respect. Celui qui a remporté le World Poker Tour et qui a révolutionné le jeu en mettant au point le « Super System », une série de techniques aujourd’hui inévitables pour entrer dans le milieu professionnel, a été intronisé au Poker Hall of Fame en 1998. Lorsqu’on lui demande ce qu’il retient de sa brillante et longue carrière, il répond que « les victoires ne comptent pas tant que cela. Ce que je garde en mémoire, ce sont surtout les amis rencontrés au cours des années ».

Avec Todd Brunson, la relève est assurée !

Doyle Brunson a bien entendu participé aux World Series of Poker cette année, notamment à l’event 23 : le 10 000 $ No-Limit 2-7 Low Ball Draw Championship. Il a terminé à la sixième position au classement, son fils Todd Brunson ayant chuté au dixième rang alors qu’il était en tête au chip-count (seulement vingt-cinq candidats étaient encore en lice). Reste que dans la famille Brunson, la relève semble assurée.

Si lorsqu’il doit passer en revue son incroyable carrière Doyle Brunson retient les amitiés qui se sont formées au fil des années, il espère également que « les gens se fassent leur propre idée » de son parcours. Doyle Brunson avoue que ce qui le rend le plus fier, c’est sa longévité dans le poker, d’autant plus qu’il a joué aux plus hautes limites sans interruption. Il est clair que l’on ne verra pas de nouveau Doyle Brunson de sitôt !