50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

Phil Ivey vs. Casino Borgata : le feuilleton se poursuit !

Posté le 30 septembre par Charles dans Actualité

Tandis que Phil Ivey a été condamné à reverser 11 millions de dollars au Casino Borgata d’Atlantic City, le champion aux dix bracelets WSOP a formulé une requête à ses avocats : poursuivre le Borgata pour avoir saisi les gains qu’il a récemment remportés aux World Series of Poker. En parallèle, dans l’État du New Jersey, la bataille se poursuit. En effet, devant l’inefficacité du régulateur local, le Californien a fait appel de la décision actée le mois précédent.

Dans le Nevada, les avocats de Phil Ivey passent à l’étape suivante

Lors des derniers WSOP, Phil Ivey a remporté 124 410 $ en finale du Poker Players Championship à 50 000 $. Or, les gains qu’il a touchés en vertu de sa septième place ont directement été versés aux US Marshals en raison d’une injonction du Borgata, lequel avait préalablement obtenu le droit de s’emparer des actifs du joueur de poker titré à de multiples reprises dans le Nevada.

Toutefois, il y a peu, Daniel Cates et Illya Trincher — deux joueurs de poker américains réputés sur le circuit « Live » — ont révélé avoir bénéficié d’une partie des parts d’Ivey lors du tournoi PPC. En conséquence, les avocats du joueur de Riverside ont exigé la restitution du chèque correspondant aux gains de Phil Ivey, prétextant que la plupart des dollars glanés lors du tournoi appartenaient en réalité à un tiers. En outre, les conseillers du Borgata n’auraient pas suivi la procédure légale afin de signifier le Writ of Execution conduisant à la saisie des fonds. En effet, l’un des principaux avocats du Borgata, Me Jeremy Klausner, ne possède pas de licence lui permettant d’exercer dans le Nevada. Ce dernier s’est donc associé avec un confrère local afin de lancer la procédure. Or, cela représente un vice de forme, ce qui rend obsolète le gel des fonds de Phil Ivey. Reste à savoir si les juges du Nevada seront de cet avis !

Dans le New Jersey, le processus d’appel a débuté

Dans le New Jersey, les deux parties ont lancé le processus d’appel. Ainsi, toutes deux se sont rendues au Third Circuit Court of Appeals la semaine dernière. Mais il y aurait eu des complications… La cour aurait réclamé un rapport détaillé à deux agences de contrôle de l’industrie des jeux de casino, la Casino Control Commission et la Division of Gaming Enforcement. Malheureusement, celles-ci n’ont pas répondu favorablement aux attentes du tribunal.

Étant donné que le juge chargé de l’affaire n’a pas apprécié l’absence de rapport, Phil Ivey a de quoi être optimiste. « Rien n’a été fait dans le secret. Les cartes n’étaient pas marquées », aurait même déclaré le juge, en faisant référence à l’absence de manipulation des cartes par Phil Ivey et son acolyte lors de la session d’edge-sorting leur ayant rapporté 10 millions de dollars de gains. Pour Phil Ivey, l’espoir est donc de mise !