Phil Ivey perd son procès et doit rembourser 10.1$ millions au Borgata

Posté le 19 décembre par Charles dans Actualité

Après un procès qui aura duré et occasionné quelques péripéties, la sentence est tombée pour Phil Ivey et Cheung Yin Sun face au Borgata Casino : les deux joueurs doivent rembourser 10,1$ millions, correspondant aux gains de 9,6$ millions réalisés au baccarat et aux dépenses du casino pour satisfaire les joueurs.

Une justice du côté des puissants

La décision est choquante à plus d'un égard. En 2012, Ivey et sa complice ont enchaîné quelques sessions au Borgata Casino pour jouer au punto banco (variante du baccarat). En quelques sessions, le couple arrivait à accumuler 9,6$ millions de gains, une prouesse hors-norme sachant que le punto banco est un jeu essentiellement basé sur la chance.

Pour expliquer ces gains, les joueurs ont eu recours à la technique de l'edge sorting, qui consiste à repérer des défauts de certaines cartes face cachées pour en deviner la valeur. Les cartes Gemaco utilisées au casino avaient en effet pour certaines des défauts qui permettaient de savoir si la carte était une figure ou non par exemple. Cette technique a donné un avantage considérable à Ivey mais ne pouvait pas assurer des gains à 100%.

Selon la Commission de contrôle du Nevada, cette inversion des cotes, qui permettait au couple d'avoir un avantage plutôt qu'un désavantage face à la maison, « est une totale violation des fondamentaux des jeux d'argent. »

Lors de ces sessions, le casino avait accepté les conditions d'Ivey pour jouer jusqu'à 100,000$ la main. Il fallait entre autres que les cartes soient disposées par le croupier d'une certaines façon, pour que Sun puisse les identifier face cachées.

Selon le juge, l'avantage en termes de cotes qu'à le casino sur les joueurs est une notion intrinsèque et fondamentale au bon fonctionnement du jeu du baccarat. Inverser l'avantage est l'équivalent de briser les règles, ce qui annule donc les gains. Le casino bénéficie donc de la justice pour récupérer ses 10$ millions de pertes, alors que celui-ci avait accepté toutes les conditions lors des jeux. Accepter les conditions quand le casino s'engraisse, ok, mais si le casino perd, alors ces conditions deviennent illégales. Cette décision de justice montre à quel point les casinos sont sur-protégés...

Le couple devra également rembourser les gains de quelques 500,000$ générés au craps avec l'argent gagné au punto banco. Additionnellement, il devra aussi rembourser 249,199$ de frais, à l'origine offerts par le casino pour attirer Ivey et Sun (transports en jet privé principalement).