50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

Il passe du tennis au poker : le cas Mariano Zabaleta

Posté le 03 mai par Charles dans Actualité

Désormais sevré de raquette, l’Argentin Mariano Zabaleta, ancien numéro 21 au classement ATP, n’a jamais pu totalement se priver de l’une de ses grandes passions : le tennis. Aussi enfile-t-il son costume de commentateur pour la télévision lorsque l’occasion se présente. Mais le reste de son temps libre, Mariano Zabaleta l’utilise pour faire autre chose… Jouer au poker ! Quel parallèle peut-on faire entre le tennis et le poker, ce « sport » des temps modernes ?

Du Masters 1000 Monte-Carlo en passant par l’EPT 2018…

Présent à Monaco dans le cadre du Masters 1000 Monte-Carlo, l’ancien joueur classé Mariano Zabaleta en a profité pour participé à l’EPT 2018 tenu par PokerStars. Il se trouve que l’Argentin aime le tennis, mais aussi le poker. Ce dernier joue même au digipoker depuis des années et a participé à différents événements du circuit LAPT. Il s’est rendu à l’EPT 2018 de Monte-Carlo sur invitation de PokerStars. « C’est super excitant de prendre part à des tournois aussi fantastiques », a-t-il confié.

Celui qui a déjà atteint les quarts de finale à l’US Open (il avait échoué face à la montagne Marat Safin), a déjà réalisé l’argent lors de deux tournois LAPT qui se sont tenus au Pérou en 2012. Également finaliste d’un tournoi Poker Turbo pour 2 100 dollars de gains, Mariano Zabaleta n’est pas un novice. « Vous savez, je joue très mal au poker », explique l’Argentin sans aucune gêne. « Mais cette discipline me procure de l’adrénaline, la même excitation que quand je jouais au tennis à l’époque. Je ne peux pas m’en passer », tente-t-il d’expliquer en défendant le fait que de nombreux joueurs de tennis professionnels puissent s’orienter vers le poker une fois leur carrière d’athlète terminée.

« C’est vraiment très dur de gagner un tournoi de poker »

Mariano Zabaleta s’est dit admiratif de l’incroyable résistance des joueurs de poker. Dans une interview donnée à l’un de nos confrères spécialistes du digipoker, l’ex-joueur de tennis a expliqué être à bout après huit heures de jeu « Live ». « C’est vraiment très dur de gagner un tournoi de poker », a-t-il ajouté. Présentateur sportif pour ESPN et animateur de l’émission Con Amigos Así dans son pays, l’Argentin ne peut malheureusement pas utiliser son service ravageur sur les tables de poker. Mais si l’occasion se représente de participer à l’EPT à Monaco, il le fera sans hésiter.

« Je suis un joueur lambda, un random comme on dit. Je joue au poker de façon récréative et ça me convient. Mais quand je sens un bon coup, je me donne à fond. Ça passe ou ça casse », finit-il avec un sourire béat.