50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

EPT Sochi : le sexagénaire Uri Gilboa entre dans l’histoire !

Posté le 03 avril par Charles dans Actualité

Âgé de 61 ans, l’Israélien Uri Gilboa vient d’entrer dans l’histoire en arrachant la première place lors du Main Event du European Poker Tour (377 000 €). Du fait de son âge « avancé », l’heureux gagnant devient le plus vieux vainqueur sur le circuit, un record que personne n’avait réussi à battre en l’espace de dix-sept ans. Et si l’avenir du poker en ligne, c’était ses vétérans ?

EPT Sochi 2019 : Israël règne en maître

La finale de l’EPT Sochi a mis en évidence deux joueurs de poker israéliens : Zakhar Babaev (229 400 €), détenteur de plus de 40 % des jetons en début de finale, et son compatriote âgé de 61 ans Uri Gilboa, grand vainqueur du Main Event EPT Sochi 2019. Pour le reste, à part un Uruguayen (Francisco Benitez), le reste du Top 10 est composé de joueurs russes, le meilleur d’entre eux étant Maksim Pisarenko, 3ème de l’événement avec 153 350 € de gains.

Toutefois, la véritable star de la finale, c’est bien Uri Gilboa, le plus vieux vainqueur sur ce circuit. Avec sa première place et ses 377 000 € de gains, Uri Gilboa, du haut de ses 61 ans et des poussières, vient de battre un record vieux de plus de dix-sept ans. Anecdote amusante : Uri Gilboa est le premier joueur de poker israélien à remporter un Main Event EPT, tous tournois confondus. De plus, lors de la finale, il portait un t-shirt à l’effigie de Rocky Balboa ; vraisemblablement un porte-bonheur qu’il n’est pas prêt d’oublier !



Uri Gilboa : « Je suis fier d’être le premier »

Si les joueurs israéliens ont littéralement élevé leur niveau de jeu ces dernières années (ils multiplient les places payées lors des tournois majeurs), Uri Gilboa a toutes les raisons d’être fier de représenter son pays aux événements les plus prestigieux, notamment à Sochi : « Je suis fier d’être le premier joueur israélien à s’imposer lors du Main Event d’un tel tournoi. Toutefois, pour nous autres israéliens, cela commence à devenir normal de gagner. Si aujourd’hui c’est moi le premier, je ne serais probablement pas le dernier », déclare-t-il avec humilité.

Uri Gilboa, qui s’est initialement intéressé au poker en tant que joueur de bridge, a appris ce jeu de cartes par ses propres moyens. Uri Gilboa, c’est le type de joueurs qui apprend rapidement de ses erreurs, et de celles de ses adversaires. Preuve en est, c’est son compatriote Zakhar Babaev qui était Runner-up du Main Event. Alors en milieu de peloton, Uri Gilboa a su exploiter les failles de deux de ses adversaires pour arracher le titre. Prochain tournoi pour notre heureux sexagénaire : un WSOP Circuit à Nottingham, en Angleterre. Portera-t-il encore son maillot de Rocky ?