50€ GRATUITS pour jouer au poker ? <- cliquez sur le lien en vert

École de Management de Grenoble : le poker enseigné aux étudiants

Posté le 31 octobre par Charles dans Actualité

On ne voit pas ça tous les jours. À Grenoble, une école de commerce initie ses étudiants au poker. En effet, les quarante-trois élèves du Master « Management des Entreprises de Biotechnologies et Pharmacie » du GEM (Grenoble École de Management) sont tous soumis à un cours de poker. Ici, ni finance, ni marketing, ni stratégie, le poker est enseigné en tant que serious game, ce qui n’est pas une surprise tant le poker est le résultat de plusieurs disciplines fusionnées entre elles.

GEM : le digipoker pour briser les incertitudes

« Vous êtes tous des ingénieurs confirmés. Mais vous devez garder en tête les caractéristiques du marché dans lequel vous êtes impliqué », explique Mark-Anthony Chanel, directeur du programme « Management des Entreprises de Biotechnologies et Pharmacie » au sein du GEM, dans un anglais américain irréprochable. « Dans toute industrie de haute technologie, les efforts doivent être déployés sur une longue période et de gros investissements sont nécessaires si l’on veut générer de hauts rendements », poursuit-il. Si Mark-Anthony Chanel est conscient que la France a un temps d’avance sur les autres pays en matière de recherche et d’innovation, il regrette cependant que les Français n’aient pas du tout la culture du business. « En France, en général, on veut prendre le moins de risques possibles », déclare le docteur en Biotech.

Aussi Mark-Anthony Chanel a-t-il décidé d’enseigner le digi-poker à ses élèves. Pourquoi donc ? Parce que pour investir dans les biotechnologies, il faut sans cesse avoir dix coups d’avance. Et il se trouve que le poker est un jeu hautement stratégique. Le poker permet aussi de développer une nouvelle culture du risque. « Dans la vie, on trouve trois profils : les gens qui sont réticents à prendre des risques, les gens qui sont indifférents face au risque, enfin, les gens qui aiment le risque », tente d’expliquer Mark-Anthony Chanel.

Une formation théorique et des tournois pour la pratique

Pour mettre ses élèves dans l’ambiance, Mark-Anthony Chanel diffuse des retransmissions des World Series of Poker. On y voit neuf joueurs assis autour d’une table, et vous qui êtes un spécialiste du digipoker, vous connaissez la suite. « Le poker est un jeu d’agression, pour gagner il faut être un loup, pas un gentil agneau », commente le professeur alors que l’un des joueurs est en train de surenchérir. Une fois la session théorique terminée, les élèves s’initie à la pratique en disputant de vrais tournois de poker, lesquels se déroulent en ligne.

Et les élèves s’en félicitent : « En passant par le poker, on apprend à plonger dans la réalité du business. On est moins intimidés et on n’a plus peur de prendre des risques », explique une étudiante. Le poker appliqué aux formations de commerce, une recette prometteuse qui semble fonctionner !