Chicken-game : introduction à la théorie des jeux

Posté le 23 septembre par Charles dans Actualité

Chicken-Game ou le Le jeu de la poule mouillée

Le Chicken game est un cas de la théorie des jeux qui trouve de nombreuses applications au poker. On pourrait prendre pour exemple les confrontations où deux automobiles se font face et foncent en direction l'une de l'autre.

En gros voici le concept (cf wikipédia):

Deux voitures se lancent l'une vers l'autre, prêtes à se rentrer dedans. Chaque joueur peut dévier et éviter la catastrophe (coopération) ou garder le cap au risque de la collision (défection).

Il est avantageux d'apparaître comme un « dur » qui ne renoncera pas et d'intimider l'adversaire... tant qu'on parvient à rester en jeu.
On trouve des exemples concrets dans beaucoup de situations quotidiennes : l'entretien de la maison commune à un couple, par exemple, ou l'entretien d'un système d'irrigation entre deux fermiers. Chacun peut l'entretenir seul, mais ils en profitent tous les deux autant. Si l'un d'entre eux n'assure pas sa part d'entretien, l'autre a toujours intérêt à le faire à sa place, pour continuer à arroser. Par conséquent, si l'un parvient à établir une réputation d'indélicat dominant - c'est-à-dire si l'habitude est prise que ce soit toujours l'autre qui s'occupe de l'entretien - il sera susceptible de maintenir cette situation.

Cet exemple peut également s'appliquer en politique internationale, dans la situation où deux États entretiennent un différend qui est susceptible de déboucher sur une guerre. Passer pour une poule mouillée est une garantie d'être ultérieurement confronté à nouveau à la même situation (comme la France et la Grande-Bretagne le constatèrent avant 1939), mais maintenir une réputation suppose une dépense (entretien militaire) et des risques (guerre toujours possible).


En gros lorsque deux joueurs se font face préflop avec à peu prêt n'importe quelle main, celui qui se couche se retrouve dans la position de la « poule mouillée » et celui qui relance en dernier du « dur ». Plus généralement, lorsqu'un joueur joue de manière très agressive, il joue aux "durs", et lorsqu'un joueur est faible (weak), il est la poule mouillée.

Quelle stratégie faut-il choisir? C'est tout l'enjeu de la théorie des jeux que de déterminer la stratégie optimale. Une réponse consiste bien evidemment à jouer de manière imprévisible. Ensuite chaque cas possède sa propre réponse, il s'agit avant-tout de s'adapter.

Prenons par exemple un joueur qui fait all in à toutes les mains, la stratégie optimale dans ce cas là (il faut prendre en compte la profondeur des tapis) est assez souvent d'attendre une main correcte pour le contrer.